En 2020, le Pélé VTT fête ses 20 ans. C'est une année de fête et de nouveau départ. Nous avions imaginé un grand rassemblement à Rocamadour, qui ne pourra pas avoir lieu à cause de la pandémie. Mais nous fêterons cet anniversaire autrement : sur chaque route aura lieu une messe d'action de grâce et une veillée d'anniversaire exceptionnelle... avec un gros gâteau d'anniversaire !

 

Découvrez la fabuleuse histoire du Pélé VTT !

Cet aperçu de l’historique de pélé VTT est un motif d’action de grâce, ainsi que l’antidote à tout découragement, car la leçon de base est la suivante : « Ça va bien se passer ! », ou encore, la mise en œuvre de la pastorale de l’échec ! Pointer nos erreurs, nos errements dans cet historique n’est pas un épanchement sur nos faiblesses, mais une manière de progresser en partant d’un principe : vu le niveau, on ne peut que progresser, alors on relance l’aventure ! Pour les routes qui commencent, comme pour celles qui sont confrontées à des seuils de progression, ayez confiance : tout se gagne par la confiance en la Vierge Marie, saupoudrée d’un soupçon d’impertinente audace, et de beaucoup de travail…

Fin mai 2001 : création du Pélé VTT à Rocamadour

Flash de lancement. Nous avons un mois devant nous, mais comme on n’imagine ni le temps à passer, ni la réussite du projet, rien ne nous fait peur. Un paroissien assume l’organisation logistique à lui tout seul. Nous lui devons 8 années de réussite de camp. Un tract sans ambition, aucune pub, et déjà 40 jeunes. Le staff n’existe pas, l’intendante est choisie le matin du départ pour nous faire à manger pendant une semaine ; 50 km prévus chaque jour, bref, une catastrophe. Les animateurs ne se gèrent pas, leur équipe encore moins. Le soir, nous arrivons sur zone de campement vers 20h, montage des tentes (8 places), repas, la veillée ne démarre pas avant 21h30. Fin des hostilités vers 23h30 ; le temps de faire taire tout ce monde, nous nous mettons à prier ! Bréviaire intégral, messe. Pourtant pas mal de choses sont posées : la période, les 5 jours, les équipes, les cris, le rassemblement au carré, les missions, l’itinéraire Roca-Roca, le chapelet, la veillée adoration, la messe du mercredi, la montée des marches le dernier jour, la remise de la sportelle, et avec tout ça, le désir d’évangéliser une classe d’âge 11-15 ans, dans le but d’alimenter ensuite nos week-ends JEMCA. Cependant, tout est hors norme, on ne peut que progresser. Les paroisses qui nous accueillent doivent organiser 24h d’adoration.

2002 : l'essai est transformé

73 jeunes. Nous avons eu un an de préparation… enfin presque ! Cependant, avec l’expérience de l’année précédente, on se donne comme objectif d’être dans les clous d’un point de vue légal. Nous n’y arriverons que l’année suivante ; en tout cas, les choses ont progressé : les postes ont des t-shirts couleur pour identifier leur fonction, les journées plus équilibrées pour les jeunes, l’équipe des bénévoles s’est renforcée considérablement, par contre nous avons encore le problème des équipes mixtes qui épuisent tout le monde car les jeunes s’avèrent très précoces dans les amourettes ! Nous mettons en place les couvents intercesseurs.

2003 : invention du Staff

100 vélos. Invention du staff, due à l’épuisement des TTV techniques qui sont seuls pour mettre en place le camp technique. Idée du P. Florent après un passage à Saint Jean Education. Conséquence heureuse : ceux qui veulent continuer à venir mais qui n’ont plus l’âge de pédaler le peuvent ! Passage à la non mixité des équipes, début d’écriture du projet pédagogique. Mise en place des appellations GG, ABS, TTV.

2004 : le Pélé compte 100 pédalants

« Si vous dépassez 100, je rends mon tablier ! » menace notre intendante. En fait, nous respectons presque notre engagement, car nous ne comptons pas les staffs, ni les TTV, ni les Abs, ni les animateurs dans les 100. Ce qui nous permet d’augmenter considérablement notre pélé, sans réellement désobéir. C’est la quatrième expérience, les éléments nouveaux, c’est que chaque jeune pédalant reçoit un t-shirt. Une famille organise le secrétariat qui demande un travail de plus en plus colossal, elle fournit aussi tout le matériel électrique.

2005 : inspection générale... et félicitations !

130 jeunes pédalants. Année de la grande inspection DDJS et DDASS. Tout au long de l’année, le projet est travaillé en lien avec les services de l’Etat qui sont dubitatifs quant à la réussite du projet. Ils nous adressent toutes leurs félicitations. Et notre intendante en chef tient toujours ; alors, quand la nourriture est là, le moral va. Nous revenons sur le parcours 1. Les choses sont rodées par rapport au premier pélé, les fruits sont encourageants.

2006 : le camp dévasté par une tempête

180 jeunes pédalants. Ça tourne du tonnerre, avec le 2ème jour au soir à Gourdon une tempête qui nous vaut 320 duvets trempés, et le camp dévasté : opération pompiers, sous-préfecture ébahie par la qualité de notre organisation. Les Staffs gèrent à merveille sous le commandement de leur GG. Résultat des courses, félicitations écrites de la DDJS ! Nous sommes nommés par le préfet comme exemple de réactivité face aux imprévus : « Heureusement que c’est tombé sur vous ! »

2007 : ouverture de la 2ème route du Pélé VTT

220 jeunes pédalants sur le 46, sans compter l’ouverture de la route de Montauban (82). C’est une expérience très enrichissante, car le projet semble être suffisamment mature pour arriver à ne plus dépendre du binôme Pères Florent-Ronan. Lisa prend la tête du pélé 46, le Père Florent part côté 82. Les deux derniers jours se passent ensemble : gros cafouillage ; nous décidons de ne plus renouveler l’expérience, il vaut mieux que chaque route reste autonome. Super article dans Famille Chrétienne, mais toujours très peu de pub en amont, peur d’une folie d’inscriptions.

2008 : de nouvelles routes ouvrent dans le Sud-Ouest

450 pédalants sur 3 routes : 46, 82, 15. Le 15 est lancé dans le souci de ne refuser aucune inscription, principe qui gouverne notre souci de faire face à toutes les demandes, jusqu’au dernier moment. Au total, pas loin de 600 personnes sur les trois routes. 35 Abs ! Montauban roule de ses propres roues, le 46 stoppe ses inscriptions à 180 jeunes pédalants, 50 Staffs, 15 ABS, 35 animateurs, et 60 TTV : le choix s’avère bon.

2009 : le Pélé s'implante pour la première fois loin de Rocamadour

800 en tout, pédalants et accompagnateurs !!! Le Pélé VTT s’exporte, avec comme nouveauté majeure l’arrivée du 84. Nous prenons conscience à ce moment-là que l’œuvre Pélé VTT n’est pas exclusivement rattachée à Rocamadour, mais peut être proposée dans d’autres diocèses avec un point d’arrivée propre. Les fruits du Pélé VTT 84 sont là, qui nous réjouissent et nous mettent au travail. Une nouvelle organisation s’impose. L’association civile JEMCA n’est plus en mesure d’assurer le cadre juridique de toutes les routes. Nous décidons de créer une association privée de fidèles pour protéger l’œuvre pastorale « Pélé vtt », et nous visons pour 2010 une autonomie des différentes routes d’un point de vue civil et financier. Le Vaucluse lance le site internet pour ses inscriptions, il deviendra le site internet de référence pour toutes les routes et restera opérationnel jusqu'en 2019.

2010 : un grand rassemblement pour les 10 ans

Un anniversaire haut en couleur ! Deuxième week-end d'intégration en janvier ; venue enrichissante du 24 ! Travail sur les statuts de l'association d'Eglise « Pélé VTT ». Présentation du protocole, etc. 1300 participants, 7 routes dont deux ne roulant pas vers Rocamadour. Création de la route 87. C'est donc pour nous la confirmation que ce Pélé VTT est appelé à s'ouvrir à d'autres horizons ! (637 pédalants, 177 Staffs, 126 animateurs, 54 prêtres, et séminaristes, 227 TTV. Et pour couronner le tout : 7 OGM, 7 GGG, 6 évêques sur le pélé : Mgr Turini, Mgr Ginoux, Mgr Gaschignard, Mgr Mouisse, Mgr Grua, Mgr Cattenoz… Et des centaines de priants, de bénévoles, de donateurs au tee-shirt INVISIBLE… ! Pour l'arrivée sur Rocamadour, la grande veillée finale dans l’abbatiale de Souillac a rassemblé toutes les routes pour une veillée d’adoration et de réconciliation animée par le groupe de pop Louange « Glorious ». 1200 jeunes à la fois en prière et dans la joie de la louange. Un immense rassemblement sur le stade de Rocamadour avec un lâcher de ballons pour fêter le 10ème Pélé VTT : résultat un peu pauvre : autant l'arrivée, la montée des escaliers et le passage dans la chapelle Notre-Dame sont réussis, autant le finish est raté... on peut encore progresser !!!

2011 : création de l'association d'Eglise "Pélé VTT"

Le thème du 3ème week-end de cohésion (Rocamadour) est le chapelet comme moyen de pédagogie pour la sainteté. Chaque année, un mystère du chapelet est médité sur les routes (joyeux, lumineux, douloureux, glorieux), l’objectif étant de l’apprendre aux jeunes et de leur donner le goût de la prière du chapelet. Cela étant valable pour toutes les routes. Création de l’Association Privée de Fidèles « Pélé VTT » dont les statuts sont ad experimentum pour 6 ans. L’objectif étant d’assurer une réelle unité de l’ensemble des routes autour d’un même but d’évangélisation et d’un même projet pédagogique, tout en garantissant une vraie subsidiarité dans chaque route. Ouverture de la route 46 et de la première route du 31. (1769 participants à cette édition, dont 868 pédalants, et 250 Staffs)

2012 : 2000 participants

Création du premier week-end Sentinelles, travail sur chaque poste GG avec notamment le chapeau biblique ; lancement du concours sucette d’or. (2000 participants, 939 pédalants et 310 Staffs)

2013 : le Pélé VTT arrive à Lyon, Pontoise...

Le thème du 4ème week-end cohésion (Toulouse) est : « Le Pélé VTT, œuvre d’évangélisation, raison d’être du pélé VTT ». Création du livret de prière commun, nouveaux logos, arrivée de la route du 95, 63-42, 31-2, 69. (2516 participants, 1246 pédalants et 362 Staffs)

2014 : fonctionnement en régions

Le thème du 5ème week-end cohésion (Périgord) est : « La place et le rôle des sacrements dans le pélé VTT ». Création des routes 84-2, 33, 13, reprise de la route 83. Il est décidé qu’une année sur deux, les week-ends cohésion auront lieu à Rocamadour, pour ne pas perdre les racines du Pélé VTT, quitte à organiser l’autre année des week-ends cohésion région (est/ouest) - (3207 participants, 1529 pédalants et 516 staffs).

2015 : le Pélé VTT compte maintenant 20 routes en France

Le Pélé VTT fête ses 15 ans ! Au total, 20 routes roulent entre le 1er juillet et le 2 août. L'Ariège (09) et l'Hérault (30-34) ont créé leur route. Mise en place des week-ends de cohésion en région : rendez-vous est donné à Nandax (accueil par la route de Lyon) et Moissac (route de Montauban) pour le week-end cohésion 2016. (3575 participants, 1789 pédalants, 483 staffs).

2016 : toujours de nouvelles routes

La saison 2016 du Pélé VTT est ouverte… en avril par la toute nouvelle route de Vienne (86) qui roule du 18 au 22 avril au départ de l’abbaye de Fontgombault avec une cinquantaine de jeunes. 22 Pélés se succèderont ensuite en juillet et août, dont 3 autres nouvelles routes (Loire 42, l’Oise 60 et la Seine-et-Marne 77). Au total sur l’ensemble des routes, 3918 participants, 1875 pédalants, 566 staffs, 812 TTV, 214 ABS) 

2017 : les fondateurs passent le relais

Le we de cohésion 2017 a lieu à Cahors pour l’ensemble des routes (21 routes présentes, 120 participants). 2 nouvelles routes s’annoncent pour la saison 2017 : celle de Dax 40 (qui s’est pré-lancée durant l’été 2016) et la Haute-Garonne 31-3 qui ouvre sa 3e route ! C’est aussi un week-end de transition : après 17 ans à la tête du Pélé VTT, le P. Ronan de Gouvello et le P. Florent Millet laissent la main au P. Jean-Malo de Beaufort (diocèse de Cahors) et au P. Frédéric de Verchère (diocèse de Lyon), nouveaux modérateur et modérateur-adjoint du Pélé VTT au niveau national.

2018 : plus de 5000 participants

C’est l’année de la refonte complète du Protocole du Pélé VTT. Pour mieux aider les routes à mettre en œuvre la grâce du Pélé VTT et à inciter de nouvelles à se créer dans leur diocèse, le protocole est intégralement remanié, imprimé et distribué à tous les GG lors du week-end de cohésion. Désormais chacun aura bien en tête sa mission pour faire rouler le Pélé ! 32 routes roulent pour l’édition 2018, avec 5200 participants (dont 2500 pédalants, 800 staff et 17 GPS, ces nouveaux participants du Pélé VTT : les évêques). Les nouvelles routes sont les routes de Mayenne 53, Loiret 45, Gers 32, Eure-et-Loir 28, Corrèze 19. C’est aussi l’année de lancement d’une journée annuelle de formation obligatoire pour tous les nouveaux GGG et OGM, en mars à Paris, et l’ouverture d’une 3e région : le Nord, avec son nouveau modérateur-adjoint, le P. Nicolas Joli.

2019 : le Pélé est présent dans 30 diocèses

Le Pélé VTT a son nouveau site internet ! Fruit de longs mois de travail... et grâce à de généreux donateurs. Un flyer de présentation du Pélé est aussi créé et envoyé dans tous les diocèses pour inviter à créer de nouvelles routes. Le Pélé VTT participe pour la 1ère fois au Congrès Mission. En janvier 3 week-ends de cohésion simultanés réunissent les routes au nord, à l’est et à l’ouest pour préparer la nouvelle saison ;  2 nouvelles routes sont créées : Arras et Grenoble 38. De Toulon à Arras, de Lyon à Bordeaux, 5000 jeunes et adultes participent au Pélé pendant l’été.  Le Pélé VTT compte désormais 34 routes dans 30 diocèses différents.

2020 : les 20 ans

Pour se ressourcer avant l’édition 2020 et préparer les 20 ans du Pélé VTT, toutes les routes se réunissent au Sanctuaire de Rocamadour lors du week-end de cohésion de janvier : comment devenir plus missionnaire au Pélé VTT, comment toucher davantage de jeunes sont les questions principales sur lesquelles elles travaillent pour que cet anniversaire soit un tremplin missionnaire pour l’ensemble du Pélé VTT. Un rassemblement de toutes les routes est prévu en août pour rendre grâce et confier le Pélé VTT à Notre-Dame de Rocamadour, sur son lieu de naissance. Une équipe nationale travaille à fond pour le préparer... Mais en mars, changement de programme : 2020 sera finalement pour beaucoup une année de pause inattendue. Mais cela n’entame pas la motivation de 2 nouvelles routes qui se lancent malgré tout : Paris et Perpignan.